• Le panier de la ménagère pas ménagé

    Nos voisins d'outre-Manche réfléchissent à une nouvelle mesure afin d'éviter le gaspillage : supprimer les dates limites de consommation sur certains produits.

    En entendant cette info, j'ai eu un de ces coups de sang qui m'ont rendue célèbre jusqu'à Hollywood : ainsi donc, nous en sommes là ! Ce projet de loi met une chose en évidence (plusieurs en fait) : nous sommes des cons-sommateurs !

    Nous râlons - à juste titre - contre la flambée des prix mais nous alimentons le système par un comportement irrationnel.

    Quand on compte chaque centime, certains réflexes s'imposent dont les plus aisés feraient bien de s'inspirer.

    Les industriels de l'agroalimentaire et les grands distributeurs ont tellement influé sur nos comportements que nous avons perdu de vue des fondamentaux qui nous permettraient pourtant d'économiser quelques euros.

    Voici quelques conseils élémentaires pour ménager votre porte-monnaie.

    - élaborez vos menus pour la semaine

    Et tant pis pour la fantaisie quand il s'agit de surveiller nos deniers !
    Faites votre liste de courses en fonction de votre menu établi et n'achetez que le nécessaire, en prévoyant d'accomoder les restes si nécessaire. Inutile de faire à manger pour 10 si vous êtes 4 à moins de pouvoir congeler ce qui reste (plats mijotés par exemple)

    - l'inventaire

    Avant de faire vos courses, astreignez-vous à faire l'inventaire du frigo ou des placards. Acheter en double ne sert à rien !

    - méfiez-vous des promos

    Ah! ces fameuses têtes de consoles ! si vous saviez à quelles tractations sordides elles donnent lieux pour que tel fabriquant  y ait son produit !
    Le mot "promo" attire le chalan à l'affût de la bonne affaire mais une lecture attentive des étiquettes met en évidence le piège à cons : il y a souvent duperie !
    Ainsi par exemple le lot de 3 paquets de pâtes de votre marque préférée. Il est là, alléchant, proposé en promotion et n'attend que votre mimine pour être jeter  dans votre caddie™. Mais si la curiosité vous conduit jusqu'au rayon habituel, surprise ! le prix au kilo de la promo est supérieur au prix habituellement en vigueur.

    - lisez les étiquettes

    Les lessiviers viennent de se faire épingler pour une pratique qui a explosé au passage à l'euro : la fausse non-augmentation.
    Ainsi shampooings ou lessives n'ont, apparemment, pas flambé, leur étiquette affichant le même prix. Oui mais... la quantité de produit, elle, a diminué. Par exemple, votre shampooing qui lisse le poil semble afficher une belle stabillité mais son flacon est discrètement passé de 30 ml à 25ml ou votre lessibe de 32 pastilles à 24.
    Qui c'est qui l'a dans le baba ?

    - la juste quantité

    Même si panneaux et affiches vous font de l'oeil en vous faisant miroiter un prix alléchant pour une plus grande quantité, ré-sis-tez !
    Ou soyez surs de consommer ce que vous achetez ! Si vous acheter 24 yaourts pour en balancer 10, vous perdez votre fric. CQFD et pourtant nous balançons allègrement jusqu'à 40 % de ce que nous achetons !
    Pendant ce temps certains crèvent la dalle.
    Si vous êtes de ces acheteurs compulsifs qui se transfoment en chien de Pavlov à la première bonne affire annoncée, imaginez-vous en train de brûler 40 % de votre salaire... ça calme.

    - les dates limites

    Elles sont le motif à un gaspillage effréné tant chez le consommateur que chez les distributeurs. Il est même honteux de voir des poubelles bondées devant les magasins, parfois arrosées de carburant pour que personne ne les prenne (je l'ai vu faire!).
    Faites la différence entre "consommer jusqu'au" et "consommer de préférence jusqu'au".

    Ces dates peuvent être franchies sur nombre de produits en toute inocuité !
    Les yaourts par exemple peuvent ainsi être consommés san aucun risque jusqu'à plus d'un mois après la date fatidiques (j'ai testé). Tant que l'opercule n'est pas bombée of course.
    Les conserves apertisées peuvent être consommées jusqu'à 6 mois voire un an !
    Certains produits sous-vide qui sont à prix cassés la veille de la date limite seront une bonne affaire car consommables dans les 48h qui suivent.

    - ne boudez plus les hard discounters

    Depuis leur apparition les hard discounters ont font un très gros effort sur la qualité de leurs produits et certains sont même parfois aussi bons que certaines marques.
    Légumes en boîte, pâtes, denrées de 1ère nécessité ou même produits bio tiennent la route face aux marques.
    Jusqu'aux surgelés qui pour beaucoup ont atteint un très niveau de qualité.
    Ainsi, le kilo de côtes de porc dans l'échine à moins de 5 €, qui n'a pas à rougir de sa marque ou encore les légumes dont les prix peuvent être moitié moins élevé que la marque aux petits lapins mais tout aussi bons.

    - apprennez à accomoder les restes

    Les restes d'un rôti, d'un bouilli, feront une très bonne base pour un hachis parmentier ou un bolognaise minute. Les reste de  purée deviennent de savoureuses croquettes de pommes-de-terre, les yaourts (même aux fruits) proches de la date fatidique feront de très bons gâteaux, etc.

    - récupérer ce qui peut l'être

    Les feuilles de salade un peu épaisses peuvent servir pour un stoemp ou dans un potage, le vert de poireau peut parfumer un bouillon ou un jus, les fruits talés se laisseront faire pour une compote...

    Ces conseils, a priori tapé au coin de l'évidence vous permettront d'économiser quelques euros mais, dans tous les cas

    SOYEZ VIGILANTS et REFUSEZ DE VOUS FAIRE EXPLOITER


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Avril 2011 à 12:57

    je trouve que tu as parfaitement raison te t'indigner sur ce point  car aujourd'hui on nous pousse à la consommation et je trouve cela navrant car beaucoup de familles n'ont pas les moyens de se payer des courses de "riches" c'est comme cela que je les appelles,même les produits de premiére nécéssité ont augmenté c'est excuse moi du mot "carrément dégueulasse"


     Mais pour ton blog pour les nuls comme tu dis je le trouve vachement bien fait,et je ne mâche pas mes mots,si c'était moche je l'aurai écrit aussi.


    A plus de te lire


    BRENNAN

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :